logo

You are here

Warning message

Attention! This event has already passed.

Alphabétisation et Migration à Bruxelles

Wednesday, 13 December, 2017 - 09:30
Campus: Brussels Humanities, Sciences & Engineering campus
Faculty: Letteren en Wijsbegeerte
U-Residence, Bld General Jacqueslaan 271, 1050 Bxl
BIAL - Département de Linguistique Appliquée
philippe.humblé@vub.be
http://research.vub.ac.be/bial
International workshop

Situation actuelle
Un aperçu du contexte réel de l'analphabétisme devrait permettre de se faire une idée de la situation sur le terrain. Une connaissance précise des données démographiques et sociologiques spécifiques à la Région de Bruxelles-Capitale est essentielle pour l’élaboration de politiques concrètes.

Au cours de la journée nous essaierons d’obtenir des réponses plus concrètes au questions suivantes : Quelle est l'ampleur du phénomène de l'analphabétisme chez les migrants de plus de 15 ans? De combien de personnes s’agit-il? Quel est leur pourcentage au regard du total des primo-arrivants? D'où viennent-ils le plus souvent (géographiquement)? Quelle est le taux d'hommes et de femmes? De quelles classes sociales viennent-ils? Quel est leur âge moyen? Quelles sont les conséquences socio-économiques de l'analphabétisme?

Approche
Durant cette journée d'étude nous aimerions également poser la question de la méthodologie utilisée dans l'alphabétisation des primo-arrivants. Comment se passe la sélection des ‘candidats’? Comment l'alphabétisation est-elle mise en pratique? Selon quelles méthodes? Combien d’enseignants sont disponibles? Combien de temps dure le processus? Quel sont les taux de réussite? Au cas où il y aurait des problèmes externes qui rendraient l'alphabétisation difficile, sont-ils pris en compte? En d'autres termes, considère-t-on l'alphabétisation comme une composante constitutive de l'intégration, ou la tâche de l'intégration est-elle divisée en sous-tâches, dont l'alphabétisation fait partie? Dans quelle mesure la situation spécifique du migrant joue-t-elle un rôle dans la méthode utilisée ou celle-ci elle toujours la même?

En outre, la journée d'étude vise également à évaluer les points de vue philosophiques et politiques sur l'alphabétisation à un niveau plus abstrait. Quelles différences peut-on observer entre les différentes parties prenantes et que pensent-elles les unes des autres? Ces différences sont-elles justifiées sur le plan institutionnel, selon qu'elles sont soutenues par la Communauté flamande ou la Communauté française? De quel cadre de réflexion dispose-t-on, sur base de quelles connaissances théoriques? Sur quels exemples (internationaux) de bonnes pratiques s'appuie-t-on?

Pourquoi BIAL organise-t-il ce séminaire?
D'une part, en tant que chercheurs, nous voulons disposer d' informations exactes et complètes qui puissent appuyer notre recherche. Quels sont les problèmes que nous, en tant que chercheurs universitaires, devraient étudier? En d'autres termes, qu'est-ce que les ‘bases’ souhaiteraient réellement voir étudié? Quels liens académiques et sociaux peuvent être établis pour trouver d'éventuelles applications futures de la recherche.

D'autre part, nous aimerions créer un forum où différentes perspectives et expériences se rencontrent: Cubains, Brésiliens, bruxellois francophones et néerlandophones. En tant qu'institution bruxelloise d'enseignement et de recherche, nous voulons entamer un dialogue avec nos partenaires de la société civile bruxelloise, basé sur l'engagement social de la VUB en tant qu'acteur social. La séparation institutionnelle fédérale des compétences en matière de politique d'éducation et d'intégration signifie que ces acteurs n'entrent pas nécessairement en contact les uns avec les autres, même résidant dans la même ville. Nous aimerions les réunir.

Résultats attendus
Nous aimerions donner aux participants l'occasion de faire du réseautage. D'une part, nous voulons mettre en contact les participants belges entre eux. D'autre part, nous voudrions les initier à l'expérience cubaine et brésilienne. En tant qu'organisateurs, nous attendons de ce séminaire une prise de conscience des problèmes qui se posent sur le terrain, afin de pouvoir centrer notre réflexion sur les questions spécifiques et ainsi apporter une contribution constructive au débat.

Public cible
Le public cible de cette rencontre sont les membres néerlandophones et francophones des organisations de la société civile actives dans l'intégration et l'alphabétisation des migrants. En outre nous voulons atteindre les personnes qui travaillent dans les cours de formation et qui préparent les étudiants à travailler dans ces organisations. Les étudiants intéressés par ces programmes. Tous ceux qui sont impliqués dans la recherche sur l'alphabétisation et les migrations.

Organisation
Le séminaire se déroulera en anglais et en français. Il y aura traduction simultanée.

BIAL (Bruxelles Institute for Applied Linguistics en anglais) est un groupe de recherche au sein du Département de Linguistique Appliquée de la VUB, qui mène des recherches axées sur le transculturalisme et le multilinguisme. 

Coordonnées

Cliquez ici pour vous inscrire (c'est gratuit)

Quand ? 13/12/2017   -   9:30 – 16:00

Où ? U-Residence, Bld General Jacqueslaan 271, 1050 Bxl

9.30 – 10.00

Inschrijvingen/Inscriptions

 

10.00 – 10.15

Inleiding/Introduction Philippe Humblé

 

10.15 – 10.55

Leonel Ruiz Miyares (CUBA)

Literacy experiences in Cuba.

10.55 – 11.15

Koffie/Café

 

11.15 – 11.55

Julio Monteiro (Brazil)

Literacy in Brazil, an overview

12.00 – 13.30

LUNCH

 

13.30 - 14.10

Maria Herraz (Lire et Écrire)

« Points-Accueil » de Lire et Écrire Bruxelles.

Quel public? Quelles sont ses caractéristiques ?

14.15 – 14.55

Ludwig Willaert (Brusselleer)

 Working on literacy skills in Brussels'

14.55 – 15.15

Koffie/Café

 

15.15 -16.00

Ronde-tafeldiscussie/Table Ronde (Julie Deconinck)

 

Lees hier deze informatie in het Nederlands

Attachment: 
PDF icon affiche_literacy.pdf